Connect with us

actualités

Cats On Trees au Festival de Nîmes

Published

on

Le duo Nina Goern et Yohan Hennequin seront le 5 juillet aux Arènes de Nîmes. La soirée promet d’être belle puisqu’ils partageront la même scène que Vianney ce soir-là. Une scène 100% Tôt Ou Tard puisque les deux artistes font partis du même label.

Les Cats On Trees sont très heureux de pouvoir jouer dans cet endroit si particulier et nous avons hâte de vous faire vivre cette belle soirée. En effet, vous pourrez suivre l’évènement sur notre Facebook et Twitter.

Pour réserver vos places, c’est encore possible sur le site officiel du Festival du Nîmes ! Venez, on sera nombreux 🙂

Les Arènes de Nîmes

Les arènes de Nîmes sont un amphithéâtre romain de la ville de Nîmes (département du Gard), datant de la fin du Ier siècle.

Du 17 Juin 2018 au 22 Juillet 2018, 22ème édition du Festival se tiendra comme chaque année dans le cadre majestueux des Arènes de Nimes.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cats On Trees – Actualités

Facebook

Cats On Trees Fans

Cats On Trees Fans le 1er site de fans consacré au groupe toulousain.

La presse en parle

Une fille, un garçon. Un piano, une batterie et une voix envoûtante. De la virtuosité et de l’énergie. Cats on Trees a trouvé l’osmose idéale, le mélange de sons et de rythmes qui parlent au corps et à l’âme. Nés en 2007, ils ont pris le temps de laisser mûrir leur projet d’album. Au fil des rencontres se sont ajoutés d’autres sons, des guitares acoustiques ou d’intenses vagues de cordes d’orchestre, arrangées par Albin de la Simone. Cats on Trees nous prennent par la main le long d’une pop brillante et légère, lyrique et emportée, toujours bien enracinée, qui donne envie d’esquisser quelques pas de danse ou de chanter à tue-tête.

Cats On Trees : des chats dans les arbres. Et s’il peut sembler un peu facile de jouer sur les mots pour faire croire au parfait alignement des planètes, les faits sont ici bel et bien réels. Des mélodies tendrement joueuses, un piano qui tantôt gambade gaiement, tantôt s’alanguit avec souplesse, une douceur au fond irrésistible : le premier album de Nina Goern et Yohan Hennequin est rempli de chansons félines, à écouter couché sous un arbre en fleurs. - Critique des Inrocks

Dernières Actus