Connect with us

Live Report

Cats On Trees au Trianon

Published

on

Cats On Trees au Trianon

Les Cats On Trees seront à l’affiche de la salle Le Trianon à Paris pour deux soirs consécutifs, les 6 et 7 Novembre. Pour cette occasion, il est grand temps pour les fans de réviser ses classiques en réécoutant l’album éponyme du groupe. Les toulousains Nina Goern et Yohan Hennequin ne manqueront pas de faire de ces deux soirées, deux shows exceptionnels.

Résumés et photos des deux concerts au Trianon

Le duo Cats On Trees interprète tour à tour ses tubes, rodés depuis quelques mois. Cependant, le public a toujours droit à de la spontanéité dès qu’il s’agit d’interagir avec le public: en présentant les morceaux et en expliquant leur signification. Le public a eu le droit à des fameuses “ninades“: sur Flowers, Nina a eu un trou de mémoire l’empêchant à plusieurs reprises de continuer le morceau. Mais qu’importe, le public trouve dans ces petites erreurs, des moments de complicité, de rire et de partage. Le groupe avait travaillé sur de nouveaux arrangements entre certaines chansons faisant ainsi planer leurs mélodies et voix dans la salle du Trianon.

Depuis le début, le morceau Wichita n’a cessé de changer. D’abord, les fans ont connu la version studio, puis début septembre, ils la jouaient en version électro. Nina était alors debout, jouant sur un mini piano, au centre de la scène. Au Trianon, c’est une Nina seule (sans son piano) que nous avons retrouvé… avec ses pas de danse pour entraîner le public. Enfin, les nouvelles chansons qui n’étaient pas sur le premier album ont trouvé leur place parmi les fans: Lion, Les Bateaux ou encore Ouh Ouh.

Regarder Wichita + Sirens Call

 

Setlist

Pour ceux qui veulent retrouver les sensations de ces deux concerts, voici la setlist des chansons jouées:

  • You Win
  • Burn
  • Who You Are
  • Sirens Call
  • Tikiboy
  • Flowers
  • Too Much
  • Wichita
  • Love You Like a Love Song
  • Mad World
  • Lion
  • Ouh Ouh
  • Jimmy
  • Les Bateaux
  • Hallo Mrs Jones

Première partie des Cats On Trees au Trianon

Que nous réservent les Cats On Trees en première partie ? Le jeudi 6 Novembre, c’est la nouvelle recrue du label Tôt Ou Tard (même label que les Cats), Vianney, qui viendra chauffer le public avec ses textes et sa guitare. On vous conseille d’écouter « Je Te Déteste » et « Pas Là » pour avoir une idée de ce qui vous attend.

Pour le vendredi 7 Novembre, c’est au tour de Uniform Motion de captiver les fans parisiens du duo.

Rappelez-vous

Plus tôt cette année, au mois de mai, les Cats On Trees étaient en concert à La Cigale et c’était complet ! En surprise, le groupe avait interprété une nouvelle chanson et avait surpris les fans en conviant… Maxime Nucci alias Yodélice sur scène !

1 Comment

1 Comment

  1. Blaise

    11 November 2014 at 15 h 17 min

    Concert tres cool, merci.

    Je voulais avoir la set list pour agrémenter l’article de mon blog, j’ai fait ‘sans’, car je ne trouve cette page qu’aujourd’hui….

    Blaise, (www.monhistoiredurock.blogspot.com)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Cats On Trees – Actualités

Facebook

Cats On Trees Fans

Cats On Trees Fans le 1er site de fans consacré au groupe toulousain.

La presse en parle

Une fille, un garçon. Un piano, une batterie et une voix envoûtante. De la virtuosité et de l’énergie. Cats on Trees a trouvé l’osmose idéale, le mélange de sons et de rythmes qui parlent au corps et à l’âme. Nés en 2007, ils ont pris le temps de laisser mûrir leur projet d’album. Au fil des rencontres se sont ajoutés d’autres sons, des guitares acoustiques ou d’intenses vagues de cordes d’orchestre, arrangées par Albin de la Simone. Cats on Trees nous prennent par la main le long d’une pop brillante et légère, lyrique et emportée, toujours bien enracinée, qui donne envie d’esquisser quelques pas de danse ou de chanter à tue-tête.

Cats On Trees : des chats dans les arbres. Et s’il peut sembler un peu facile de jouer sur les mots pour faire croire au parfait alignement des planètes, les faits sont ici bel et bien réels. Des mélodies tendrement joueuses, un piano qui tantôt gambade gaiement, tantôt s’alanguit avec souplesse, une douceur au fond irrésistible : le premier album de Nina Goern et Yohan Hennequin est rempli de chansons félines, à écouter couché sous un arbre en fleurs. - Critique des Inrocks

Dernières Actus