Connect with us

actualités

Cats On Trees dans D6bels On Stage

Published

on

D6Bels On Stage

Nina et Yohan des Cats On Trees sont les invités de l’émission belge D6bels On Stage, présenté par Quentin Mosimann. Ils interprètent trois titres en live issus de leur premier album sobrement intitulé Cats On Trees : “Jimmy“, “Wichita” et “Love you like a love song” et répondront aux questions lors d’une session interview.

Retrouvez les Cats On Trees dans D6bels On Stage le jeudi 6 novembre sur La Deux dès 22h50.

Ce que l’on apprend : 

Nina confie que l’origine du nom Cats On Trees. Au début où elle chantait seule dans sa chambre, Nina voulait ouvrir un Myspace pour partager ses compositions. Cependant, il fallait trouver un nom, un pseudo. Nina a choisi Cats, car elle avait une peluche qu’elle adorait, puis Trees car cela lui rappelait les balades en forêt faites avec son défunt papa quand elle était petite. D’où le nom Cats On Trees. Sauf que Nina s’est rendue compte plus tard que sa peluche préférée était en faite… un lapin !

Cliquez sur l’image pour accéder aux vidéos

cats on trees d6bels on stage

25 Comments

25 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Cats On Trees – Actualités

Facebook

Cats On Trees Fans

Cats On Trees Fans le 1er site de fans consacré au groupe toulousain.

La presse en parle

Une fille, un garçon. Un piano, une batterie et une voix envoûtante. De la virtuosité et de l’énergie. Cats on Trees a trouvé l’osmose idéale, le mélange de sons et de rythmes qui parlent au corps et à l’âme. Nés en 2007, ils ont pris le temps de laisser mûrir leur projet d’album. Au fil des rencontres se sont ajoutés d’autres sons, des guitares acoustiques ou d’intenses vagues de cordes d’orchestre, arrangées par Albin de la Simone. Cats on Trees nous prennent par la main le long d’une pop brillante et légère, lyrique et emportée, toujours bien enracinée, qui donne envie d’esquisser quelques pas de danse ou de chanter à tue-tête.

Cats On Trees : des chats dans les arbres. Et s’il peut sembler un peu facile de jouer sur les mots pour faire croire au parfait alignement des planètes, les faits sont ici bel et bien réels. Des mélodies tendrement joueuses, un piano qui tantôt gambade gaiement, tantôt s’alanguit avec souplesse, une douceur au fond irrésistible : le premier album de Nina Goern et Yohan Hennequin est rempli de chansons félines, à écouter couché sous un arbre en fleurs. - Critique des Inrocks

Dernières Actus