Connect with us

Biographie Cats On Trees

 Biographie Cats On Trees

Cats On Trees

Nina Goern et Yohan Hennequin

Cats on Trees a trouvé l’osmose idéale, le mélange de sons et de rythmes qui parlent au corps et à l’âme.
Né en 2007, révélé par des prestations scéniques et un premier EP repérés par la presse spécialisée. Épris de liberté ces félins-là ont pris leur temps. Le temps d’aller au fond des choses. Trois ans durant, Nina et Yohan ont laissé mûrir leur projet d’album, testant, gommant, recommençant, explorant. Pas en chercheurs maniaques plutôt en philosophes Savourant chaque moment pour en tirer le meilleur. Le vécu comme matière première. Des petits contes du quotidien sur ce qui compte vraiment. Du très perso qui devient de l’universel. Le tout greffé sur un squelette innovant : une ossature batterie-piano aux émotions inédites. Mais logiques. La combinaison d’essences essentielles dans l’histoire de la musique, du shamanisme au romantisme, les battements du cœur et les flâneries de l’âme.
Au fil des rencontres, l’album prenant corps, se sont ajoutés d’autres regards, d’autres sons, comme ces intenses vagues de cordes qui étoffent le propos. Celles d’un véritable orchestre avec la complicité d’Albin de la Simone aux arrangements de cordes. Ou celles des guitares acoustiques de Pierre Rougean et Jean-Christophe Urbain, coréalisateurs de l’album. Une autre ampleur. Un autre écho. Alternent pour finir de la pop brillante ou légère, toujours bien enracinée. L’envie d’esquisser quelques pas de danse ou de chanter à tue-tête. Des pointes d’emphase larges comme des bras grands ouverts. Des fonds de mélancolie aussi, très vite balayée, dispersés et éparpillés en éclats de miroirs brisés. Ça coupe, ça brille, ça renvoie des fragments d’images, et ça finit par inventer de nouvelles perspectives.

Par petites touches intimes, en permanente quête d’authenticité, les Cats on Trees peignent leurs vies – et donc les nôtres – et les rediffusent sur grand écran, parées de couleurs plus vives.

Portée par la rythmique inventive de Yohan, alliant chaleur, douceur et force de conviction, la voix de Nina couvre une étendue de paysages allant d’Agnes Obel à Feist. Une voix profondément touchante, capable de caresses comme d’envolées majestueuses. De grands espaces, des vagues mouvantes, un soleil un peu pale, du bleu pur, du vert tendre. Et quand il y a du gris, il est lumineux… l’arc en ciel n’est jamais loin. Par petites touches intimes, en permanente quête d’authenticité, les Cats on Trees peignent leurs vies – et donc les nôtres – et les rediffusent sur grand écran, parées de couleurs plus vives.

Crédit biographie : site officiel

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cats On Trees – Actualités

Facebook

Cats On Trees Fans

Cats On Trees Fans le 1er site de fans consacré au groupe toulousain.

La presse en parle

Une fille, un garçon. Un piano, une batterie et une voix envoûtante. De la virtuosité et de l’énergie. Cats on Trees a trouvé l’osmose idéale, le mélange de sons et de rythmes qui parlent au corps et à l’âme. Nés en 2007, ils ont pris le temps de laisser mûrir leur projet d’album. Au fil des rencontres se sont ajoutés d’autres sons, des guitares acoustiques ou d’intenses vagues de cordes d’orchestre, arrangées par Albin de la Simone. Cats on Trees nous prennent par la main le long d’une pop brillante et légère, lyrique et emportée, toujours bien enracinée, qui donne envie d’esquisser quelques pas de danse ou de chanter à tue-tête.

Cats On Trees : des chats dans les arbres. Et s’il peut sembler un peu facile de jouer sur les mots pour faire croire au parfait alignement des planètes, les faits sont ici bel et bien réels. Des mélodies tendrement joueuses, un piano qui tantôt gambade gaiement, tantôt s’alanguit avec souplesse, une douceur au fond irrésistible : le premier album de Nina Goern et Yohan Hennequin est rempli de chansons félines, à écouter couché sous un arbre en fleurs. - Critique des Inrocks