Connect with us

Paroles Full Colours Cats On Trees

 

full colors paroles cats on trees

(c) Julien Lachaussée

Paroles Full Colours Cats On Trees

There are some situations
Sometimes you have to face yourself
And focus on a new bay
You have to draw some new lines
And paint until the end
A white page for a new day
The colours are the rhymes
You sing poems in your paintings
A new time for a new life
I knew you’d come along

Rainbow and I’m the other
Rainbows and I’m the other day
I rose, I stand, I turn into

Rainbow unlike the other
Rainbows unlike the other days
I rose, I stared, I turn into a man

You transcend us on your way
And knocking on her tummy telling me
You come to change me
Ain’t over, it’s not over
I’ll remember the day

Rainbow unlike the other
Rainbows unlike the other days
I rose, I stared, I turn into a man

Life’s kind of funny sometimes
Life seems scary sometimes
Life’s kind of funny sometimes

And today when I woke up

Rainbow unlike the other
Rainbows unlike the other days
I rose, I stared, I turn into a man

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cats On Trees – Actualités

Facebook

Cats On Trees Fans

Cats On Trees Fans le 1er site de fans consacré au groupe toulousain.

La presse en parle

Une fille, un garçon. Un piano, une batterie et une voix envoûtante. De la virtuosité et de l’énergie. Cats on Trees a trouvé l’osmose idéale, le mélange de sons et de rythmes qui parlent au corps et à l’âme. Nés en 2007, ils ont pris le temps de laisser mûrir leur projet d’album. Au fil des rencontres se sont ajoutés d’autres sons, des guitares acoustiques ou d’intenses vagues de cordes d’orchestre, arrangées par Albin de la Simone. Cats on Trees nous prennent par la main le long d’une pop brillante et légère, lyrique et emportée, toujours bien enracinée, qui donne envie d’esquisser quelques pas de danse ou de chanter à tue-tête.

Cats On Trees : des chats dans les arbres. Et s’il peut sembler un peu facile de jouer sur les mots pour faire croire au parfait alignement des planètes, les faits sont ici bel et bien réels. Des mélodies tendrement joueuses, un piano qui tantôt gambade gaiement, tantôt s’alanguit avec souplesse, une douceur au fond irrésistible : le premier album de Nina Goern et Yohan Hennequin est rempli de chansons félines, à écouter couché sous un arbre en fleurs. - Critique des Inrocks