Connect with us

Paroles Jimmy en duo avec Calogero

Paroles Jimmy en duo avec Calogero






You won’t find him, anywhere

He’s gone for good, lost for everybody

I hope to hear from you, I hope one day

Some inspired by you will be better people

 

I think I see him everywhere

Even gone, I feel him all around us

Je veux dormir debout te regarder

Dans ces vagues je sais je m’ennuie de vous

Et si je dois rester le même au delà de tous ces maux

Est ce que tu voudrais encore de moi?

Pardonne moi pardonne nous de cet aveu qui rend fou

Un long voyage jusque dans tes bras

Et si je dois rester le même au delà de tous ces maux

Est ce que tu voudrais encore de moi ?

Pardonne moi, pardonne nous de cet aveu qui rend fou

Un long voyage jusque dans tes bras

 

Comme un soleil sous la mer

Je cherche en moi cette voix qui s’endort

Peux-tu tenir debout me regarder?

Dans ces vagues, je m’ennuie de vous

 

Would you find me ?

Would you find me as I am ?

Would you try with me ?

Would you try the best you can ?

 

Et si je dois rester le même au delà de tous ces maux

Est ce que tu voudrais encore de moi?

Pardonne moi, pardonne nous de cet aveu qui rend fou

Un long voyage jusque dans tes bras

Et si je dois rester la meme au dela de tous ces maux

Est ce que tu voudrais encore de moi?

Pardonne moi pardonne nous de cet aveu qui rend fou

Un long voyage jusque dans tes bras

 

I have to see me as I am

I wanna embrace all the pain

And I just want to believe in you

 

Pardonne moi pardonne nous de cet aveu qui rend fou

Un long voyage jusque dans tes bras

 

Would you find me as I am ?

Would you try the best you can?

Would you find me as I am?

Would you try the best you can?

 

I have to see me as I am

I wanna embrace all the pain

And I just want to believe in you

 

Pardonne moi pardonne nous de cet aveu qui rend fou

Un long voyage jusque dans tes bras

 

Et si je dois rester le même au delà de tous ces maux

Est ce que tu voudrais encore de moi?

Pardonne moi, pardonne nous de cet aveu qui rend fou

Un long voyage jusque dans tes bras

 

I have to see me as I am

I wanna embrace all the pain

And I just want to believe in you

Forgive me and forgive us

Just a call to all of us

All this journey to come back to you

5 Comments

5 Comments

  1. Pauline

    15 June 2015 at 16 h 31 min

    Après
    ” Comme un soleil sous la mer ”
    Je pense que c’est
    ” Je cherche en moi ces voix qui s’endorment ”
    Et pas ” cette voix qui s’endort “

  2. Marine

    22 June 2015 at 19 h 45 min

    Merci beaucoup Pauline pour ton oreille affutée 🙂

  3. Valérie Bigot

    1 August 2015 at 6 h 25 min

    7h30 record battu ! Ou records battus, Gordon ?

  4. Jimmy

    7 August 2015 at 20 h 18 min

    je l’adore o_o je suis son fan numéro 3

    j’ai 28 ans même si la photo et plus vieux ( c pas moi ) je l’adore surtout quand il dis : pardonne moi, pardonne nous de cet aveu qui rend fou.Je suis fou fan de lui calogéro

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Cats On Trees – Actualités

Facebook

Cats On Trees Fans

Cats On Trees Fans le 1er site de fans consacré au groupe toulousain.

La presse en parle

Une fille, un garçon. Un piano, une batterie et une voix envoûtante. De la virtuosité et de l’énergie. Cats on Trees a trouvé l’osmose idéale, le mélange de sons et de rythmes qui parlent au corps et à l’âme. Nés en 2007, ils ont pris le temps de laisser mûrir leur projet d’album. Au fil des rencontres se sont ajoutés d’autres sons, des guitares acoustiques ou d’intenses vagues de cordes d’orchestre, arrangées par Albin de la Simone. Cats on Trees nous prennent par la main le long d’une pop brillante et légère, lyrique et emportée, toujours bien enracinée, qui donne envie d’esquisser quelques pas de danse ou de chanter à tue-tête.

Cats On Trees : des chats dans les arbres. Et s’il peut sembler un peu facile de jouer sur les mots pour faire croire au parfait alignement des planètes, les faits sont ici bel et bien réels. Des mélodies tendrement joueuses, un piano qui tantôt gambade gaiement, tantôt s’alanguit avec souplesse, une douceur au fond irrésistible : le premier album de Nina Goern et Yohan Hennequin est rempli de chansons félines, à écouter couché sous un arbre en fleurs. - Critique des Inrocks